blog

Pitching d’un escape game

La mode des escapes games est en plein essor en France, ce qui implique une grande créativité de la part des équipes de création. Ces dernières tentent chaque jour de mettre au point de nouveaux scénarios, capables d’être tous plus convaincants et palpitants les uns que les autres. À quoi ressemble un pitching d’escape game ?

Créer un pitch d’escape game, un travail de fonds et de forme

La création d’un escape game est un travail de fond et de forme, qui se matérialise sous la forme d’un pitch, ou pitching. Créer un live escape game est un exercice créatif très enrichissement, qui demande de préparer une véritable aventure pour les participants. Avant toute chose, il faut trouver un univers à explorer, un thème à creuser. Ici, il faut trouver un ou plusieurs thèmes qui intéressent les participants aux escape games. Les thèmes doivent être intéressants, immersifs et convaincants. Ensuite, on passe à la première étape.


pitch escape game

Pitch escape game — le cadrage

Pour l’énigme, il faut raconter une histoire qui soit cohérente et adaptée au thème d’origine. Si le thème est historique, il faut raconter une histoire vraie et qui s’éloigne donc des temps actuels. Des recherches sont alors nécessaires pour trouver une histoire intéressante à exploiter. S’il s’agit d’une histoire de crime, on peut se baser sur la résolution d’une enquête d’un cas réel ou fictif.

Escape game — la création des casse-têtes

Que serait un escape game sans casse-têtes ? Une fois le cadre posé avec précision, on peut alors décider du game play que l’on souhaite soumettre aux participants. Dans l’univers des escape games, il en existe deux. Les jeux linéaires et les jeux non linéaires. Avec les premiers, il faut résoudre un casse-tête, donnant accès à un code ou une clé, permettant de découvrir un nouveau casse-tête, et ainsi de suite. Les jeux non linéaires ne suivent pas la même logique. Il est alors possible de résoudre plusieurs énigmes en même temps, ou dans n’importe quel sens. Cela permet alors de récupérer des éléments qui s’assemblent et permettent d’avancer dans le jeu.

Dans les escape games, on retrouve différents types d’énigmes : les énigmes de logiques, les jeux d’observation, la fouille, la manipulation, les jeux de mémoire… Pour créer un pitch escape game, il est important de bien sélectionner les énigmes à soumettre aux joueurs.

Le pitch — les histoires

Ensuite, lorsque les énigmes et les casse-têtes sont créés, qu’il faut donner un peu de corps à l’univers du jeu. Cela permet d’écrire et de définir les situations de départ, et de préciser l’histoire de l’escape game au fur et à mesure de la progression des joueurs. L’idée étant de rendre le jeu immersif à l’aide d’une narration convaincante et intéressante. Il s’agit donc d’habiller les différents casse-têtes et énigmes de manière à les intégrer efficacement à l’histoire. Et permettre à leur résolution de faire progresser l’histoire ainsi que son intrigue. Les joueurs auront alors soixante minutes pour trouver les indices, résoudre les énigmes et trouver le fin mot de l’histoire pour triompher du jeu.

Author


Avatar